The marmelab blog

Comment se passe un premier projet agile ? Interview d'Anthony Sollinger, CloudScreener.com

Published on 23 May 2013 by François with tags agile interview

Anthony Sollinger

Après un premier projet agile (Scrum, Lean Startup) réalisé par marmelab, nous avons demandé à Anthony Sollinger, co-fondateur de CloudScreener.com, de partager ses impressions.

Pouvez-vous présenter brièvement votre projet, ainsi que son contexte économique et technique ?

CloudScreener.com permet aux entreprises de comparer les offres cloud IaaS sur plus de 120 critères (prix, performances, sécurité) et de sélectionner le meilleur fournisseur pour ses besoins. Ce service est né du constat qu'il est aujourd'hui très difficile de comprendre les offres cloud de chaque fournisseur (notamment d'estimer le coût de chacune des solutions) et quasiment impossible de comparer les fournisseurs entre eux, puisqu'aucun standard n'existe sur ce marché. 

Quelle était votre expérience de l'agilité au début du projet ? Aviez-vous déjà travaillé en mode agile auparavant ? Quelle vision aviez-vous de ces méthodologies ?

J'avais déjà à titre personnel contribué à un projet en méthode agile mais il s'agissait d'une contribution légère, en tant que brand manager, mon rôle consistait à intervenir à plusieurs moments de l'avancé du projet pour vérifier et garantir que l'identité de la marque était bien respectée. Pour CloudScreener.com, j'ai donc expérimenté la méthode agile réellement pour la première fois, en tant que product owner. J'en avais une vision plutôt théorique en réalité suite à ce que j'avais pu lire sur le sujet, mais sans connaitre les outils et méthodes concrètes.

Qu'est-ce qui vous a convaincu de partir sur l'agilité sur CloudScreener.com ? Quelles étaient vos attentes sur le déroulement d'un projet en mode agile ?

Avant de démarrer les développements pour le projet CloudScreener.com, nous avions encore une idée assez imprécise de ce que serait le site à la fin des développements et de la complexité des algorithmes de comparaison des offres cloud. Une partie de cette complexité à été découvert pendant les développements. C'est donc la méthode qui nous paraissait la plus adaptée car elle nous permettait de démarrer sans avoir spécifié l'ensemble du projet et nous donnait un maximum de souplesse pour orienter ou prioriser les développements toutes les 2 semaines avant le début du sprint suivant. 

Scrum et Lean Startup demandent-ils un investissement particulier de la part du Product Owner ?

Oui bien sur, pour le product owner, cela demande un suivi et une disponibilité tout au long du projet et aussi une capacité à prendre des décisions ou faire des choix rapidement afin de : 

  • prioriser les stories et les développements les plus importants pour le projet (ce qui nécessite d'avoir une vue transverse, y compris business, sur le projet), 
  • bien spécifier chacune de ces stories pour permettre à l'équipe de dév de faire le chiffrage le plus précis possible et d'avoir tous les inputs nécessaires pour les développements,
  • de faire des arbitrage "en live" à chaque fois que nécéssaire pour permettre l'avancée du projet et garantir les délais de livraison. 

Dans les faits, qu'est-ce qui vous a surpris, en bien ou en mal, dans le déroulement de ce projet ?

La bonne surprise a été la puissance de cette méthode qui permet à la fois d'avancer très vite et de livrer des premières choses rapidement et qui permet en même temps d'avoir une grande flexibilité pour ré-orienter ou re-prioriser si nécessaire certaines parties du projet.

En revanche, nous avions sans doute un peu idéalisé ou fantasmé la méthode et sous-estimé le besoin de spécifier chacune des stories de façon très précise et détaillée. 

Seriez-vous prêt à repartir sur un projet agile ? En mode "Lean Startup" ?

Oui, au final nous sommes convaincu d'avoir fait le bon choix. Si nous n'avions pas utilisé les méthodes agiles nous n'aurions sans doute pas été en mesure de sortir un produit de cette qualité et dans ce timing. Donc nous envisageons bien évidemment de réutiliser ces méthodes pour des projets futurs. 

Quels sont vos projets pour le futur de cloudscreener ? 

Les premiers mois de lancement de CloudScreener.com sont très positifs : le nombre d'utilisateurs est en très forte croissance, nos outils de comparaison sont utilisés dans près de 70 pays différents, les feedbacks que nous avons sont très positifs et surtout les fournisseurs de cloud que nous avons rencontrés ont envie de jouer le jeu de la comparaison et d'intégrer notre site. 

Dans les prochaines semaines, nous allons donc élargir le panel d'acteurs comparés et enrichir le site avec de nouvelles fonctionnalités toujours dans l'optique de faciliter le passage des entreprises dans le cloud.

comments powered by Disqus